Sandrine Berger

Depuis toujours, Sandrine Berger s’est sentie attirée par le genre humain, avec lequel elle est en perpétuelle empathie.
En 1995, Sandrine Berger entre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Dijon où elle découvre la photographie comme outil privilégié afin d’exprimer concrètement son intérêt porté aux personnes.

Influencée par des artistes tels que Nan Goldin, Diane Arbus ou Jean Rault, elle joint au procédé photographique un script fictionnel qui n’a d’autre rôle que de porter l’identité du photographié dans le cadre de la scène-réalité. Voué à dévoiler l’âme du regardé, ce processus invite le regardeur à contempler sa propre différence et sa fragilité dans le miroir de l’image.

Pour réaliser ses premières photographies, Sandrine Berger publie une annonce dans la presse locale, proposant à des personnes de partager leur particularité physique ou de vie. Après un premier contact téléphonique, elle se déplace vers leur intimité, chez eux, en leur lieu.
Ce procédé a vite trouvé ses limites et Sandrine Berger, aujourd’hui, se laisse guider par des rencontres inattendues, propices et improbables qui viennent à elle.

C’est toujours avec un regard attentif et généreux que l’artiste nous livre un instant privilégié vécu au côté de ses modèles, à leurs domiciles.

Ce qu’il reste, c’est son intuition d’avoir des trésors à recueillir, un mystère et toujours le « magnifique des êtres ». Une volonté de leur donner une place, là, ici ou ailleurs…

http://sandrineberger.photo.free.fr/
page facebook Sandrine Berger Photographe plasticienne